Être Prêtre ?

« Jésus gravit la montagne,
et il appela ceux qu’il voulait. 

Ils vinrent auprès de lui, 
et il en institua douze
pour qu’ils soient avec lui, 

et pour les envoyer prêcher ».
(Mc 3,14)

Appelé par Dieu…

 

Un prêtre diocésain est appelé tout à la fois à devenir disciple, pasteur et apôtre.

Appelé, cela signifie que toute vocation sacerdotale a sa source dans l’initiative de la grâce de Dieu. Toute vocation est une réponse libre à un appel gratuit, qui n’a pas d’autre raison que l’amour sans raison de Celui qui appelle : Notre Seigneur.

Disciple, le prêtre est appelé à vivre une relation d’amitié avec le Christ, à nourrir une intimité particulière avec lui, à le suivre de plus près, dans une proximité toujours nouvelle. Le prêtre est un homme consacré, donné à Dieu.

Pasteur à l’image du Christ, le seul Bon Pasteur, le prêtre est appelé à continuer son œuvre de Salut en prenant soin du troupeau qui lui est confié, en l’enseignant par la prédication de la Parole et en le sanctifiant par la célébration des sacrements. A la suite du Bon Pasteur qui donne sa vie pour ses brebis, le prêtre est un homme donné pour le service de l’Église.

Apôtre, le prêtre est appelé à aimer le monde pour lequel le Christ a donné sa vie et à lui annoncer l’Évangile, à temps et à contre-temps. Le prêtre est un homme de son époque à la fois solidaire de tout homme et saisi par l’urgence de l’évangélisation.

Pour être tout à tous…

 

Le prêtre est un homme donné à Dieu pour donner Dieu au monde.

Les conseils évangéliques de chasteté, d’obéissance et de pauvreté sont pour le prêtre les moyens privilégiés de suivre généreusement le Seigneur comme disciple, pasteur et apôtre.

« Le motif de la divine charité répand une influence de perfection particulière sur les actions vertueuses de ceux qui se sont spécialement dédiés à Dieu pour le servir à jamais. Tels sont les évêques et prêtres, qui, par une consécration sacramentelle et par un caractère spirituel, qui ne peut être effacé, se vouent, comme serfs stigmatisés et marqués, au perpétuel service de Dieu. »
(St François de Sales, Traité de l’Amour de Dieu)